Israël : le mariage d'un musulman et d'une juive révolte l'extrême droite et cristallise les tensions | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les jeunes mariés célèbrent leur union à Jaffa
Les jeunes mariés célèbrent leur union à Jaffa
©Reuters

Union explosive

Israël : le mariage d'un musulman et d'une juive révolte l'extrême droite et cristallise les tensions

Les jeunes mariés, tous deux Israéliens, ont du se frayer un chemin sous les hurlements racistes de manifestants opposés à leur union.

Les répercussions du conflit qui oppose Israël à Gaza sur la société israéliene commençent à se faire sentir. Mahmoud Mansour est un entrepreneur musulman de 26 ans et Morel Malka, une éducatrice de 23 ans. Ils se sont rencontrés il y a cinq ans et ont souhaité officialiser leur amour, malgré les origines juives de Morel Malka, qui s'est ensuite convertie à l'islam. Ce dimanche, ils se sont dit oui, provoquant l'indignation des uns et l'émotion des autres.

Mariage d'un musulman et d'une juive Atlantico

La cérémonie, qui avait lieu dans une banlieue de Tel Aviv, a été troublée par les slogans haineux de plusieurs centaines de manifestants venus répondre à l'appel de l'organisation d'extrême droite israélienne Lehava, "la Flamme" en hébreu, qui milite contre "l'assimilation des juifs et des mariages mixtes".  Devant la salle de mariage, des manifestants, vêtus de noirs, ont brandit des drapeaux israéliens en hurlant "morts aux Arabes" ou encore "vous n'aurez pas ma sœur", alors que les invités arrivaient. Des centaines de policiers ont été déployés pour former une chaine humaine et tenter de calmer la situation.

Mariage d'un musulman et d'une juive Atlantico

Malgré les perturbations, ce mariage a également ému beaucoup d'autres venus apporter leur soutien aux jeunes mariés. Dotés de pancartes pacifiques, où l'on pouvait lire "l'amour est plus fort que tout" ou encore "juifs et musulmans refusent d'être ennemis", les supporters du couple ont distribué des fleurs devant la salle de mariage. Des images retransmises par les chaines de télévisions israéliennes, qui se sont passionnées par leur histoire. "Rien ne nous atteindra, on aura un beau mariage, le plus beau mariage que l'on puisse imaginer", avait prévenu Mahmoud avant la cérémonie. Dimanche, le père de la jeune mariée était néanmoins absent. Il avait déclaré à la télévision qu'il ne se rendrait pas au "mariage de sa fille avec un Arabe".

Mariage d'un musulman et d'une juive Atlantico

L'événement, qui a massivement été relayé dans les médias locaux, est également remonté jusqu'au président israélien Reuven Rivlin, qui a dit redouter "qu'une ligne rouge" ne soit franchie. "Les pressions contre eux sont scandaleuses et inquiétantes. Personne n'est obligé de se réjouir de cet heureux événement, mais tout le monde doit le respecter", a déclaré le président israélien au Times of Israel. La ministre de la santé, Yael German, a, quant à elle, souhaité aux mariés "de nombreuses années d'amour, de bonheur et de tolérance". 

Mariage d'un musulman et d'une juive Atlantico

Lu sur timesofisrael

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !