Isère : un islamiste présumé arrêté, la piste terroriste écartée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
La police a arrêté samedi un présumé terroriste
La police a arrêté samedi un présumé terroriste
©Reuters

Soupçons

Isère : un islamiste présumé arrêté, la piste terroriste écartée

Un homme de 26 ans a été interpellé samedi à son domicile. La police a découvert des produits chimiques susceptibles de servir à la fabrication d’une bombe. Ce mardi, les enquêteurs ont écarté la piste terroriste.

La France est en alerte maximum. Paris craint fortement une attaque terroriste sur son territoire. Le plan Vigipirate est au niveau rouge renforcé depuis le début de l’opération militaire au Mali. Et cela semble fonctionner. En effet, un homme âgé de 26 ans a été interpellé à son domicile par la police judiciaire de Lyon à Saint-Priest, samedi matin. Il est soupçonné d’avoir voulu fabriquer une bombe. Des produits chimiques susceptibles d’entrer dans la composition d’un engin explosif ont été retrouvés, selon une source judiciaire, confirmant une information du Progrès.

Cependant, ce mardi, la piste terroriste a été écartée.  De fait, le parquet de Paris, qui avait récupéré l'enquête du fait de sa compétence antiterroriste, s'est dessaisi mardi matin au profit du parquet de Grenoble, a-t-on précisé. Né en août 1986, l'individu a été interpellé  dans le cadre d'une enquête initiée à Grenoble mais récupérée ensuite par le parquet antiterroriste de Paris en raison de renseignements sur le comportement suspect de cet individu.

Les investigations n'ont cependant pas permis d'établir que cet homme originaire de Chasse-sur-Rhône (Isère) et qui se dit athée était islamiste, selon la source judiciaire.  La police a découvert en perquisition des éléments d'un possible laboratoire à explosifs, mais aucune documentation idéologique à caractère islamiste.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !