Iran : un schisme au sommet du pouvoir ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Iran : un schisme 
au sommet du pouvoir ?
©

Deux têtes

Iran : un schisme au sommet du pouvoir ?

Ahmadinejad a dû réaffirmer son allégeance au Guide suprême Ali Khamenei pour apaiser les dissensions au sein du gouvernement.

Mahmoud Ahmadinejad, non rééligible en 2013, ne semble déjà plus être en odeur de sainteté en Iran.

Une violente polémique l'a en effet opposé au Guide suprême Ali Khamenei ces derniers jours. En cause : la démission pressentie du ministre des Renseignements (proche de Khamenei) après le limogeage de l'un de ses vice-ministres (proche de la présidence). Le Guide suprême n'a pas du tout apprécié au point de publiquement manifester son mécontentement, ce qui reste rarissime.

Dans le collimateur des conservateurs : l'influence du directeur de cabinet d'Ahmadinejad accusé d'être trop nationaliste et trop libéral.

Ce n'est pas la première fois que les deux hommes s'accrochent ainsi, et c'est là le signe de fortes dissensions qui agitent le régime iranien tiraillé entre les partisans de l'actuel président et les ultra-conservateurs dont l'influence est grandissante. Ahmadinejad a dû réaffirmer la suprématie de la religion sur la polémique pour étouffer la polémique.

Les prochaines élections législatives, qui se tiendront en mars 2012, s'annoncent d'ores et déjà très agitées.

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !