Intégration : des ministres se réuniront ce mardi pour bâtir la feuille de route du gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Intégration : des ministres se réuniront ce mardi pour bâtir la feuille de route du gouvernement
©

Gros chantier

Intégration : des ministres se réuniront ce mardi pour bâtir la feuille de route du gouvernement

Cette politique sera organisée autour de deux piliers, "l'accueil des primo-arrivants" et la "lutte contre les discriminations" envers les étrangers et leurs enfants. Manuel Valls prendra en charge le premier point. Pour le deuxième, plusieurs options sont envisagées…

Plusieurs ministres se réuniront mardi prochain pour bâtir la feuille de route du gouvernement sur l’intégration des immigrés. À cette occasion, la gestion de la politique d'intégration devrait être confiée à une "instance de coordination" qui agira au niveau interministériel, a-t-on précisé ce jeudi dans l'entourage du Premier ministre.

La politique d'intégration sera bâtie autour de deux piliers, "l'accueil des primo-arrivants" et la "lutte contre les discriminations" envers les étrangers et leurs enfants, selon Matignon. La première partie restera dans le giron du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, dont l'entourage indiquait en janvier vouloir "se concentrer sur l'accueil les cinq premières années, avec une refonte complète du contrat d'intégration pour le rendre beaucoup plus individualisé." Manuel Valls avait déjà annoncé en avril "une réforme d'ampleur" du contrat d'accueil et d'intégration (CAI) qui impose des formations de français et de vie civique aux nouveaux arrivants.

Pour le reste, plusieurs options ont été envisagées : création d'un ministère, d'un commissariat général, d'un haut-commissaire ou d'un délégué interministériel. Les arbitrages n'avaient pas été rendus ce jeudi, selon une source à Matignon. "A priori, on ne s'oriente pas vers un ministère", a-t-elle seulement précisé.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !