Injure raciale : Hortefeux relaxé en appel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Injure raciale :
Hortefeux relaxé en appel
©

Une relaxe, ça va...

Injure raciale : Hortefeux relaxé en appel

L'ancien ministre était poursuivi par le MRAP pour son "humour auvergnat" à l'université d'été de l'UMP en 2009.

La Cour d'appel de Paris a relaxé jeudi Brice Hortefeux, poursuivi pour "injure raciale". En 2009, il avait déclaré "Quand il y en a un, ça va, c'est quand il y en a plusieurs qu'il y a des problèmes", à propos d'un jeune militant UMP d'origine maghrébine. La scène avait à l'époque été immortalisée par une caméra de Public Sénat :



L'ancien ministre a toujours expliqué que sa blague visait les Auvergnats et non les Maghrébins. Poursuivi par le MRAP, qui s'était constitué partie civile, Brice Hortefeux avait été condamné en juin 2010 à une peine de 750 euros d'amende par le tribunal correctionnel. 

Le MRAP a déjà annoncé par la voix de son avocat qu'il allait se pourvoir en cassation.

Quant à Brice Hortefeux, il a maintenant le champ libre pour prendre des responsabilités dans la campagne de Nicolas Sarkozy. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !