Inhumation d'un bébé rom : le refus du maire de Champlan jugé "illégal et discriminatoire" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Inhumation d'un bébé rom : le refus du maire de Champlan jugé "illégal et discriminatoire"
©

Retour

Inhumation d'un bébé rom : le refus du maire de Champlan jugé "illégal et discriminatoire"

Jacques Toubon, le Défenseur des droits l'a indiqué dans une décision prise ce jeudi.

L'affaire avait fait grand bruit il y a quelques semaines. Christian Leclerc, maire de Champlan avait été sollicité par une famille rom pour faire inhumer leur petite fille, décédée à deux mois de la mort subite du nourrisson. Ils souhaitaient l'enterrer dans la ville où ils s'étaient installés dans un bidonville un an plus tôt. Mais le maire avait opposé une fin de non recevoir.

L'Association de solidarité en Essonne avec les familles roumaines et roms (ASEFRR) avait crié au scandale après ce refus non justifié selon elle.

Ce jeudi, Jacques Toubon est allé dans ce sens puisque le Défenseur des droits a estimé dans une décision transmise ce jeudi que le maire de Champlan avait donné une consigne illégale et discriminatoire à ses services.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !