L'indicateur qui montre que la Chine pourrait être en danger | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
L'indicateur qui montre que la Chine pourrait être en danger
©

Début de la fin ?

L'indicateur qui montre que la Chine pourrait être en danger

Tout ne va pas forcément au mieux pour l'économie chinoise, en témoigne les fluctuations du Yuan et donc du taux de change.

Le taux de change du yuan révélerait-il les faiblesses en cours et surtout à venir, de l’économie chinoise ?  C’est en tout cas l’avis, exprimé sur Business Insider, par Tim Staermose, un responsable de cabinet d’analyse Sovereign man.

Le Yuan a récemment aligné sept sessions consécutives de baisse, frôlant la limite basse de la bande de fluctuation de plus ou moins 0,5% autorisée par Pékin autour du cours pivot de 6,3665. Ce qui suggère qu’il y a plus d’argent qui quitte la Chine que d’argent qui est gagné, échangé ou investi à l’étranger. Le taux de change n’est peut-être qu’un indicateur, mais il est un excellent baromètre pour juger au moins d’une chose : la Chine ne sera pas le sauveur de l’économie mondiale.

Selon l'analyste, de plus en plus de Chinois achètent des résidences par exemple à Melbourne ou Sydney, et envoient leurs enfants dans les écoles et les universités australiennes. Beaucoup de Chinois s’intéresseraient aux stratégies économiques offshore, cherchant manifestement à savoir comment se diversifier à l’étranger. Le tout selon Staermose, parce qu’ils veulent être prêts le jour où leur système économique et politique rencontrera des difficultés

Ce qui est peut-être déjà le cas. Autre indice : depuis 2005, plus de la moitié de la croissance chinoise a reposé sur des dépenses de construction. Mais, selon une simple logique de baisse des rendements marginaux qu’implique cette situation, ça ne pourra pas durer. Et ce alors que les chiffres officiels de croissance sont en baisse, comme la valeur de l’immobilier, et que l’inflation s’accélère. 

Lu sur Business Insider

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !