Inde : une ministre propose des mesures extrêmes pour limiter les naissances de petites filles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Inde : une ministre propose des mesures extrêmes pour limiter les naissances de petites filles
©Reuters

Egalité

Inde : une ministre propose des mesures extrêmes pour limiter les naissances de petites filles

La ministre indienne des Femmes et du développement de l'enfance a proposé de rendre obligatoire les tests prénataux de détection du sexe afin de réduire le taux de fœticide des filles.

La ministre indienne des Femmes et du développement de l'enfance a proposé de rendre obligatoire les tests prénataux de détection du sexe. L'Inde rencontre en effet un véritable problème de foeticide des filles et la pratique, pourtant illégale, reste très répandue. Selon une étude réalisée en 2011, 12 millions de foetus féminins auraient été avortés en Inde au cours des 30 dernières années. Le pays compte 940 femmes pour 1.000 hommes, selon le dernier recensement.

L'hebdomadaire anglais The Economist avait parlé de "gendercide" et dénoncé l'avortement disproportionné des petites filles, notamment en Inde et en Chine. Jusqu'à présent, chercher à connaître le sexe d'un enfant avant sa naissance était une pratique illégale. La ministre Maneka Gandhi propose d'inverser la logique et de rendre le dépistage du sexe obligatoire, afin de pouvoir suivre chaque grossesse de près.

 

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !