Incendie à Rouen : 112 communes visées par une interdiction de ventes de produits agricoles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Incendie à Rouen : 112 communes visées par une interdiction de ventes de produits agricoles
©PHILIPPE LOPEZ / AFP

Victimes collatérales

Incendie à Rouen : 112 communes visées par une interdiction de ventes de produits agricoles

Les produits agricoles potentiellement contaminés par l'incendie de l'usine Lubrizol ne doivent pas être vendus ou consommés.

Après l'incendie de l'usine chimique Lubrizol, jeudi 26 septembre à Rouen, la préfecture de Seine-Maritime a publié un arrêté fixant des restrictions de mise sur le marché pour les exploitations agricoles de 112 communes du département (voir liste plus bas). 

Concrètement, le lait, les œufs, le miel, les poissons d'élevages ainsi que les productions végétales et les aliments pour animaux ne doivent pas être vendus ou consommés ; les produits végétaux qui n'ont pas été récoltés avant l'incendie ne doivent pas l'être ; et les récoltes potentiellement exposées aux suies ou aux fumées doivent être consignées. "Le non-respect" de ces mesures "est passible de sanctions", prévient la préfecture.

Interrogé dans le "Grand Rendez-Vous" Europe 1-CNEWS-Les Echos, le ministre de l'Action et des Comptes public, Gérald Darmanin, a estimé que "ce qui se passe à Rouen est grave et l'Etat est intervenu tout de suite". "Ce qui est fait et ce qu'il faudra faire, c'est publier l'intégralité des études, des analyses, pour que chacun dans le domaine public puisse voir", a estimé le ministre.

Le premier ministre Édouard Philippe a lui aussi assuré ce dimanche que "l'engagement du gouvernement est de répondre à toutes les questions et de faire la transparence totale" après l'incendie. "Pour faire face à l'inquiétude légitime des populations, il n'y a qu'une solution: le sérieux et la transparence complète et totale", a-t-il dit lors d'un déplacement à l'université d'été du MoDem dans le Morbihan.

*Les communes concernées sont : Argueil, Beaubec-la-Rosière, Beaussault, Beauvoir-en-Lyons, Bierville, Bihorel, Blainville-Crevon, Bois-Guibert, Bois-Guillaume, Bois-Héroule, Boissay, Bosc-Bérenger, Bosc, Bordel, Bosc-Edeline, Bosc-Guérard-Saint-Adrien, Bosc(le-Hard, Bosc-Mesnil, Bosc-Roger-sur-Buchy, Bouelles, bradiancourt, Brémontier-Merval, Buchy, Cailly, Catenay, Claville-Motteville, Compainville, Conteville, Cottévrard,Criquiers, Critot, Dampierre-en-Bray, Déville-lès-Rouen, Doudeauville, Elbeuf-sur-Andelle, Ernemont-sur-Buchy, Esclavelles, Esteville, Estouville-Ecalles, Flamets-Frétils, Fontaine-en-Bray, Fontaine-le-Bourg, Fontaine-sous-Préaux, Forges-les-Eaux, Fry, Gaillefontaine, Gancourt-Saint-Etienne, Grainville-sur-Ry, graval, Grumesnil, Hancourt, handricourt, Haussez, héronchelles, Hodeng-Hodenger, houppeville, Illois, Isneauville, La Bellière, La Chapelle-Saint-Ouen, La Ferté-Saint-Samson, La Hallotière, La Rue-Saint-Pierre, La Vieux-Rue, Le Héon, Le Mesnil-Lieubray, Le Thil-Riberpé, Longmesnil, Longuerue, Massyn Mathonville, Maucomble, Mauquenchy, Ménerval, Mésangueville, Mesnil-Maugier, Mont-Saint-Aignan, Montérolier, Mogny-la-Pommeray, Nesle-Hodeng, Neubosc, Neuville-Ferrières, Nolléval, Notre-Dame-de-Bondeville, Pierreval, Pommereux, Préaux, Quincampoix, Rébets, Rocqueont, Roncherolles-en-Bray, Ronchois, Rouen, Rouvray-Catillon, Saint-Aignan-sur-Cailly, Saint-Georges-sur-Fontaine, Saint-Germain-des-Essourts, Saint-Germain-sous-Cailly, Saint-Martin-du-Vivier, Saint-Martin-Osmonville, Saint-Michel-d'Halescourt, Saint-Saëns, Saint-Saire, Sainte-Croix-sur-Buchy, Sainte(Geneviève, Saumont-la-Poteire, Serqueux, Servaville-Salmonville, Sigy-en-Bray, Sommery, Vieux-Manoir et Yquebeuf.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !