Ile-de-France : Valérie Pécresse en tête, le second tour s'annonce serré | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ile-de-France : Valérie Pécresse en tête, le second tour s'annonce serré
©Reuters/Charles Platiau

A surveiller

Ile-de-France : Valérie Pécresse en tête, le second tour s'annonce serré

Si l'ancienne ministre a recueilli plus de 30 % des suffrages, le cumul des voix de gauche pourrait lui réserver de mauvaises surprises.

Evidemment, les sourires étaient sur toutes les lèvres au QG de Valérie Pécresse, dimanche soir, après l'annonce des premiers résultats. Alliée du MoDem et de l'UDI, la Républicaine est arrivée largement en tête du premier tour des élections régionales avec 30,51 % devant son rival socialiste Claude Bartolone (25,19 %)."Pour la première fois depuis 1998, la droite et le centre sont en mesure de remporter la première région de notre pays et de mettre fin à 17 ans d'échec en matière d'emploi, de transport, de logement et de pollution" a ainsi déclaré l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy.

L'équation n'est pas si simple puisque, chose historique, l'Ile-de-France aura une triangulaire au second tour. Le Front national de Wallerand de Saint-Just s'est glissé à la troisième place avec 18,41 %, de quoi se maintenir au second tour. Surtout, la gauche est partie dispersée et devrait ainsi se réunir pour tenter d'arracher la victoire. Les écologistes ont réalisé 8,03 % des voix, le Front de gauche 6,63 %, ce qui donnerait, en théorie, un avantage certain à la gauche, grâce au report de voix.  "Il y a visiblement un effet Hollande" reconnaît, au Monde, Pierre Bédier, patron (LR) du département des Yvelines.

Reste à savoir vers quel parti vont se diriger les électeurs de Nicolas Dupont-Aignan, qui peut se targuer d'un bon score : 6,57 %. Le FN luit fait déjà des appels du pied, au détriment de la droite traditionnelle. Le second tour sera serré.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !