Ile-de-France : la migration interne de la communauté juive | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Ile-de-France : la migration interne de la communauté juive
©

Déplacements

Ile-de-France : la migration interne de la communauté juive

Les juifs franciliens fuient l'Est et le Nord parisiens, ce qui n'est pas sans conséquence, rapporte l'AFP vendredi.

En 2015, on comptait 8.000 départs de Français de confession judaïque vers Israël. Ce retour en Terre Sainte, nommé "Aliyah" en hébreu, s'est accéléré depuis les attentats de Paris du 13 novembre dernier, tout comme les départs de juifs Français vers d'autres pays, notamment le Royaume-Uni, les Etats-Unis ou le Canada, dans des proportions comparables à celles de l'Aliyah, confirme l'AFP.

Autre phénomène qui s'accentue, la "forte mobilité géographique" de la population juive de l'Est vers l'Ouest de l'Ile-de France ces 15 dernières années, rapporte l'Insitut de recherche Ifop à l'AFP. La région parisienne compte une communauté d'environ 250.000 juifs. En France, on parle de 500.000 personnes environ, la plus importante communauté judaïque d'Europe.

"À Aulnay-sous-Bois, le nombre de familles de confession juive est ainsi passé de 600 à 100, au Blanc-Mesnil de 300 à 100, à Clichy-sous-Bois de 400 à 80 et à La Courneuve de 300 à 80", relève Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l'Ifop dans son livre L'An prochain à Jérusalem.

En 2000, le conflit israélo-palestinien s'importe en France, avec "une multiplication exponentielle des actes et menaces antisémites, qui rendent la vie quotidienne très difficile dans un certain nombre de quartiers", selon le politologue.

Ces migrations ne sont pas sans conséquence, notamment sur la vie sociale urbaine. "On crée des ghettos, on est conscients de tout ça", assène le maire socialiste de Sarcelles (Val d'Oise) François Pupponi. Selon lui, "La solution, ce serait la mixité sociale et d'origines dans tous les quartiers, mais ça fait 30 ans que la France essaye et n'y arrive pas."

Le Consistoire israélite a pris consience de ce retranchement de la population juive francilienne, en prévoyant d'installer pour 2017 son "centre européen du judaïsme" dans le XVIIe arrondissement de Paris.

A LIRE AUSSI : Vous voulez vraiment savoir qui chasse les enfants juifs des écoles publiques ?

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !