Chavez reconnaît avoir été opéré d'un cancer | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Chavez reconnaît avoir été opéré d'un cancer
©

Aveux

Chavez reconnaît avoir été opéré d'un cancer

Le président vénézuélien assure se rétablir favorablement

Le président du Vénézuela Hugo Chavez, âgé de 56 ans, a reconnu jeudi 30 juin avoir été opéré d'une tumeur cancéreuse à Cuba, mais assure toutefois se rétablir, dans un message à la nation diffusé par toutes les radios et les télévisions du pays.

"Les examens ont confirmé l'existence d'une tumeur avec présence de cellules cancéreuses qui a rendu nécessaire une seconde intervention ayant permis l'ablation totale de cette tumeur", a fait savoir Hugo Chavez, alors que les doutes sur son état de santé se renforçaient ces derniers jours. "Il s'est agi d'une intervention importante, réalisée sans complications, à la suite de laquelle j'ai évolué de façon satisfaisante tout en suivant les traitements complémentaires pour combattre les différentes sortes de cellules trouvées, et poursuivre ainsi le chemin de mon entier rétablissement", a-t-il ajouté.

Le 10 juin, le président vénézuélien avait été hospitalisé d'urgence, à Cuba, en raison d'un abcès pelvien, une accumulation de pus dans la zone inférieure de l'abdomen. La date de son retour au Vénézuela n'a pas encore été communiquée, alors que la polémique est déjà lancée sur son absence aux commandes du pays, au moment où celui-ci doit composer avec une crise énergétique majeure et une sanglante mutinerie dans une prison.

"Je suis resté informé et à la tête du gouvernement bolivarien, en communication permanente avec le vice-président Elia Jaua et toute l'équipe gouvernementale", a répliqué Chavez.

Lu sur l'AFP, via Google news

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !