Hospitalisation de Jacques Chirac : "On sent qu'il n'a plus trop envie de se battre" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Hospitalisation de Jacques Chirac : "On sent qu'il n'a plus trop envie de se battre"
©Reuters

Lutte

Hospitalisation de Jacques Chirac : "On sent qu'il n'a plus trop envie de se battre"

L'entourage de l'ancien président se montre inquiet de ses ennuis de santé à répétition.

Jacques Chirac est désormais au crépuscule de sa vie. Hospitalisé pour une infection pulmonaire, l'ancien chef d'Etat a été transféré d'urgence à Paris. Si ce n'est pas une première, cet événement semble inquiéter son entourage, comme le souligne le Parisien. "On sent qu'il n'a plus trop envie de se battre" affirme ainsi un proche, au quotidien. "La mort de sa fille Laurence, en avril, l'a profondément affecté. Il n'entend plus grand-chose, se déplace en fauteuil roulant et a beaucoup maigri. Sa mémoire est complètement défaillante. Il vit vraiment au ralenti."

Pour autant, cette infection pulmonaire, qui représente un véritable risque si elle n'est pas traitée, ne devrait imposer qu'une hospitalisation de quelques jours à la Pitié-Salpêtrière, selon l'ancien secrétaire général de l'Elysée et mari de Claude Chirac, Frédéric Salat-Baroux.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !