Homophobie : Najat Vallaud-Belkacem dévoile son plan contre les discriminations | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Homophobie : Najat Vallaud-Belkacem dévoile son plan contre les discriminations
©

Tous égaux

Homophobie : Najat Vallaud-Belkacem dévoile son plan contre les discriminations

La ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement a dévoilé ce mercredi un plan interministériel pour lutter contre l’homophobie.

"Placer la France en tête du combat pour les droits des personnes LGBT (lesbienne, gay, bi et trans",tel est l’objectif que s’est fixé Najat Vallaud-Belkacem. Dans son plan interministériel présenté ce mercredi, elle dévoile cinq axes majeurs qui serviront de base pour élaborer un programme plus détaillé à venir.

Il s’agira d’abord de lutter contre les agressions homophobes. Pour cela, des sessions de formation spéciales seront organisées pour les forces de l’ordre et pour les magistrats. Le gouvernement mettra également l’accent sur la sensibilisation grâce à dispositif de communication. Chaque année, les chiffres des violences homophobes seront publiés et dès l’année prochaine une campagne d’information devrait voir le jour. L’homosexualité sera à l’avenir davantage abordée dans les programmes scolaires

Du côté du marché de travail, "l’Etat se mobilisera contre les discriminations dans l’emploi, dans le secteur public et le secteur privé". Le gouvernement devrait également se saisir du problème des suicides chez les jeunes gays. 

L'objectif est également de traquer les "thérapies de conversion" qui tente de rendre hétérosexuel les homosexuels. LaMission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) devrait être en charge de ce volet.  Enfin, "la composition des différentes instances représentatives des familles sera modifiée pour que les associations représentant les familles homoparentales puissent s'y exprimer", explique le plan. 

Lu sur Europe1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !