Hollande reçoit le président de l’Eurogroupe Jean-Claude Junker | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Hollande reçoit le président de l’Eurogroupe 
Jean-Claude Junker
©

Entrevue au sommet

Hollande reçoit le président de l’Eurogroupe Jean-Claude Junker

Le Président devrai en profiter pour plaider la cause de la relance économique.

Le nouveau Président recevra en début d’après-midi le président de l’Eurogroupe Jean-Claude Junker, qui est aussi Premier ministre du Luxembourg. L’Eurogroupe réuni les ministres des finances de la zone Euro.
Les deux hommes devraient aborder les perspectives de relance économique de la zone Euro.
Selon Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, François Hollande devrait plaider la cause de la croissance : « Il lui dira (...) qu'il faut qu'on sorte de cette logique d'austérité dans laquelle l'Europe s'enfonce et qui conduit à une impasse »
Un sujet plus que jamais d’actualité, alors que la Grèce éprouve de grandes difficultés à former un gouvernement, provoquant le scepticisme des marchés. La question de son maintien dans la zone euro est aujourd’hui remise à l’ordre du jour.
Hier, mercredi, François Hollande avait reçu dans l'après-midi à son QG de campagne le président de l'Union européenne, Herman Van Rompuy.
Le Président de la République multiplie les réunions avec des principaux responsbales de l’Union en préparation de sa rencontre avec Angela Merkel mercredi prochain. Ces derniers temps, la chancelière a redoublé de déclarations opposées à la renégociation du pacte budgétaire, s’adressant manifestement au nouveau Président français. Elle n’a eu de cesse de rappeler l’importance des  mesures d’austérité et sa méfiance face à d’éventuelles mesures de relance.
Mercredi 2 mai, la chancelière a affirmé que «chacun doit s'en tenir à ce que nous avons décidé», en se prononçant à vingt-cinq pays en faveur du pacte budgétaire.
Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !