Hollande : "Je ne suis pas seul" en Europe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Hollande : "Je ne suis pas seul" en Europe
©

Discours

Hollande : "Je ne suis pas seul" en Europe

Afin de couper court aux critiques sur son manque d'envergure internationale, le candidat socialiste a présenté sa vision de l'Europe devant des leaders socialistes du vieux continent à paris ce samedi.

A Paris, en présence de leaders socialistes européens, François Hollande a présenté sa vision des relations avec les autres pays de l'UE. Une façon de faire taire les critiques sur son manque d'envergure internationale. 

Le  candidat PS à l'Elysée a affirmé qu'il ne sera "pas seul" en cas de victoire pour renégocier le traité européen de discipline budgétaire et fait part de son "rêve européen", ce samedi à Paris à la fin d'une rencontre avec des leaders sociaux-démocrates européens.  

"C'est possible dans un premier temps (d'être seul)", a déclaré M. Hollande, en clôturant une rencontre de quatre fondations européennes de gauche sur le thème "Renaissance pour l'Europe".  

"Mais je ne suis pas seul, d'ailleurs vous êtes là", a-t-il lancé devant le président du SPD allemand, Sigmar Gabriel, et le leader du Parti démocrate italien, Pier Luigi Bersani. "Je ne serai pas seul parce qu'il y aura le vote du peuple français qui me donnera mandat. Je ne serai pas seul parce qu'il y aura des alliés, qui ne seront pas tous progressistes, parce que beaucoup en Europe veulent changer", a-t-il assuré.  

"Je mettrai toute ma détermination, non pas à quitter la table des négociations, mais à y rester le temps nécessaire pour obtenir la croissance, l'emploi, le développement, le progrès", a promis le député de Corrèze, visant Nicolas Sarkozy.  

François Hollande veut renégocier le traité "non pas simplement pour la France mais pour l'Europe toute entière". "Personne ne peut imaginer que si la croissance n'est pas là, les objectifs posés par ce pacte pourront être atteints", a-t-il critiqué.

Lu sur l'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !