Plusieurs ambassadeurs de Syrie expulsés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Plusieurs ambassadeurs de Syrie expulsés
©

Persona non grata

Plusieurs ambassadeurs de Syrie expulsés

Les Européens, les Canadiens et les Américains entendent ainsi protester contre le massacre de Houla.

[Mis à jour à 16h50]

Les États-Unis ont décidé d'expulser le chargé d'affaires syrien à Washington "en réponse" au massacre survenu ce week-end dans la ville de Houla, a annoncé dans un communiqué la porte-parole de la diplomatie américaine, Victoria Nuland.

[Mis à jour à 15h30]

Le Canada suit les Européens. Le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, vient d'ordonner l'expulsion des diplomates syriens encore en poste à Ottawa. Il a expliqué que "le Canada est aux premiers rangs de la campagne visant à isoler (le président syrien Bachar) al-Assad et son régime sur la scène internationale et à atténuer les effets d'une crise humanitaire qui ne cesse de s'aggraver".

[Mis à jour à 15h20]

Les Européens semblent mettre la pression sur le régime de Bachar al-Assad. L’Allemagne, la Grande-Bretagne et l’Italie ont aussi annoncé l’expulsion du représentant syrien. "L'idée (d'une action coordonnée) est sur la table", a indiqué un diplomate européen à l'AFP, alors que les ambassadeurs des 27 pays de l'UE devaient se réunir dans l'après-midi pour évoquer la situation en Syrie après le massacre de Houla qui a provoqué la mort de 108 personnes, dont 49 enfants.

 

François Hollande a annoncé ce mardi l'expulsion de l'ambassadrice de Syrie, Lamia Shakkur, en France. Cette décision intervient trois jours après le massacre de Houla, dans le nord du pays, perpétré vendredi et dans lequel 108 personnes ont trouvé la mort.

Le chef de l’État a par ailleurs annoncé la tenue d'une réunion du groupe des amis de la Syrie à Paris, au début du mois de juillet.

Lu sur 20minutes.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !