La Haute Autorité de la Primaire appelle au calme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La Haute Autorité de la Primaire appelle au calme
©

Dernière ligne gauche

La Haute Autorité de la Primaire appelle au calme

Le ton monte entre les deux candidats, à la veille du second tour. Soutien de François Hollande, Vincent Peillon a décerné à Martine Aubry le "label Marine Le Pen".

"Toute stigmatisation de l'un ou de l'autre revient à blesser une partie de l'électorat des primaires" se sent obligée de préciser la Haute Autorité de la Primaire PS, dans un communiqué publié vendredi.

L'instance chargée du bon déroulement du scrutin met en garde les deux candidats contre "les pièges du dénigrement et l'inévitable enchaînement des polémiques", alors que les piques fusent entre François Hollande et Martine Aubry.

Au cours des derniers jours, la maire de Lille a successivement qualifié son concurrent de représentant de la "gauche molle", du "ptêt ben qu'oui, ptêt ben qu'non" et de "candidat du système". Dans le camp Hollande, on réplique vigoureusement à la Première secrétaire, Vincent Peillon allant jusqu'à lui décerner un "carton rouge" et un "label Marine Le Pen" pour avoir puisé dans le vocabulaire du Front National.

Proche de Martine Aubry, Christophe Borgel minimise la portée des tensions entre les deux candidats : "Ce qui se passe, c'est du chamallow guimauve par rapport au duel entre Hillary Clinton et Barack Obama qui, malgré sa violence, ne les a pas empêchés de se retrouver après la primaire démocrate de 2008 puis de gouverner ensemble". Ce qui n'empêche pas Olivier Dussopt, porte-parole du PS, de déclarer : "Il est temps que cette campagne se termine".

Lu sur LeMonde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !