Hausse des impôts : des socialistes disent "ça suffit" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Plusieurs dirigeants socialistes mettent en garde le gouvernement contre toute hausse d'impôt excessive.
Plusieurs dirigeants socialistes mettent en garde le gouvernement contre toute hausse d'impôt excessive.
©

Ras-le-bol fiscal

Hausse des impôts : des socialistes disent "ça suffit"

Jeudi, Ségolène Royal a emboité le pas à Laurent Fabius et Julien Dray sur ce thème.

Leur message est clair : trop d'impôt tue l'impôt. Plusieurs dirigeants socialistes alertent le gouvernement contre de futures hausses de la fiscalité.

Ségolène Royal - Jeudi, la présidente de la région Poitou-Charentes a mis en garde contre une "overdose fiscale" au micro de BFM TV : "cela fait longtemps que je dis qu'il faut stopper la dynamique de hausse des impôts", a-t-elle notamment déclaré. 

Laurent Fabius - Invité de BFM TV / RMC, le ministre des Affaires étrangères - et ancien ministre de l'Economie - a appelé jeudi à "faire attention parce qu'il y a un niveau au-delà duquel on ne doit pas monter". "Il faut être très très prudent", a-t-il ajouté.

Pierre Moscovici - Mardi sur France Inter, le ministre de l'Economie s'est dit "très sensible à ce ras-le-bol fiscal que je ressens de la part de nos concitoyens, qu'ils soient des ménages, des consommateurs ou qu'ils soient des entreprises, et ça, nous l'écoutons". 

Julien Dray - "Fiscalement, n’en rajoutons pas, sinon à force, trop d’impôt tue l’impôt. Les socialistes ont d’autres armes que la fiscalité", a déclaré le vice-président du conseil régional d’Ile-de-France, au Parisien le 12 août dernier.

Et d'en remettre une couche dans un entretien accordé mercredi à L'Opinion : "on a besoin d'impôts pour bien faire fonctionner notre pays", a-t-il dit. Mais "il y a un point limite lorsque le système fiscal donne le sentiment que ceux qui travaillent et investissent ne le font plus que pour payer des impôts".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !