Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Harlem Désir, le Premier secrétaire du PS, a raillé Nicolas Sarkozy ainsi que Jean-Luc Mélenchon ce lundi 19 août

Tacle(s)

Harlem Désir : il s’en prend à Nicolas Sarkozy

Le Premier secrétaire du PS, interrogé ce lundi sur France Info, a salué l’initiative du séminaire gouvernemental et les projections pour la France en 2025, et critiqué au passage l’ancien président.

Il faut "se projeter" vers l'avenir alors que Nicolas Sarkozy "ne voyait pas plus loin que le prochain SMS". Tout en (se) félicitant le fameux séminaire gouvernemental qui a lieu ce lundi 19 août, Harlem Désir a taclé gratuitement l’ancien chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy. Si le séminaire, "c'est une réflexion indispensable pour l'avenir(…), iI faut tourner la page des dix années noires qui viennent de s'écouler, celles où la droite a gouverné". Est donc visé en premier lieu Nicolas Sarkozy, qui "ne voyait pas plus loin que le prochain SMS".

De plus, pour l’eurodéputé, l"UMP "ne fait aucune proposition", elle "n'a aucune idée sur rien parce qu'elle est fermée pour cause d'inventaire". Eric Ciotti (UMP), avait quant à lui critiqué cette rentrée gouvernementale, y voyant par exemple "une grosse ficelle de communication un peu éculée pour laisser croire que le gouvernement travaille".

Jean-Luc Mélenchon en a également pris pour son grade ce lundi sur les ondes de la radio, Harlem Désir se demandant s’il n’avait pas "mâché un peu trop de feuilles de coca pendant ses vacances en Amérique latine". Le Premier secrétaire du PS faisait référence à la polémique née des propos de l’ancien candidat du Front de gauche à la présidentielle, qui avait déclaré que Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, avait été "contaminé" par le FN.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !