Hamid Karzaï rompt les négociations de paix avec les talibans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Hamid Karzaï rompt les négociations de paix avec les talibans
©

Action-réaction

Hamid Karzaï rompt les négociations de paix avec les talibans

L'ancien président afghan Rabbani, chargé des négociations, a été assassiné par un homme se disant taliban.

Le président afghan Hamid Karzaï, au pouvoir depuis 2001, vient d'annoncer qu'il mettait un terme aux pourparlers de paix entamés en juin dernier avec les talibans, conjointement avec les Etats-Unis. Cette décision est le résultat de l'assassinat de son précédesseur Burhanuddin Rabbani, médiateur chargé des négociations, le 21 septembre dernier dans un attentat suicide. 

"Un messager se fait passer pour un membre du Conseil Taliban et tue [Rabbani], et ils ne confirment ni ne nient. Où est le Conseil Taliban ? Où est [le mollah Omar] ?" a-t-il lancé au cours d'une intervention télévisé. Selon lui, le seul interlocuteur de paix possible est désormais le Pakistan, où sont réfugiés une grande partie des opposants au régime. C'est d'ailleurs depuis Quetta (région frontalière, côté pakistanais) que l'assassinat aurait été planifié.

Kaboul soupçonne en particulier son voisin pakistanais d'abriter le réseau Haqqani, groupe lié à la fois aux talibans et à Al-Qaeda, qui agirait « comme le véritable bras » armé des services secrets pakistanais (ISI), selon un haut-gradé américain, ce que dément bien entendu Islamabad. Samedi, l'OTAN a annoncé la capture de Haji Mali Khan, l'un des « cadres les plus hauts placés » de ce réseau.

Lu sur El Pais

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !