Guerre en Ukraine : seule la « diplomatie » mettra fin au conflit, selon Volodymyr Zelensky | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
La guerre en Ukraine ne peut prendre fin que par des biais « diplomatiques », selon Volodymyr Zelensky.
La guerre en Ukraine ne peut prendre fin que par des biais « diplomatiques », selon Volodymyr Zelensky.
©Handout / UKRAINE PRESIDENCY / AFP

Négociations

Guerre en Ukraine : seule la « diplomatie » mettra fin au conflit, selon Volodymyr Zelensky

La guerre entre Kiev et Moscou ne peut prendre fin que par des biais « diplomatiques », selon les précisions ce samedi du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

La guerre en Ukraine ne peut prendre fin que par des biais « diplomatiques », a indiqué samedi le président ukrainien Volodymyr Zelensky, alors que les négociations entre Moscou et Kiev sont dans l'impasse. Il s’est exprimé lors d’un entretien à une chaîne de télévisée ukrainienne :

« La fin (du conflit) sera diplomatique ».

Selon Volodymyr Zelensky, la guerre « sera sanglante, ce sera des combats, mais elle prendra fin définitivement via la diplomatie. Il y a des choses que nous ne pourrons pas atteindre qu'à la table des négociations. Nous voulons que tout revienne (comme avant) », ce que « la Russie ne veut pas ».

Le dirigeant ukrainien a notamment évoqué un document portant sur les garanties de sécurité de l'Ukraine, il a affirmé qu'il sera signé par « les amis et partenaires de l'Ukraine, sans la Russie », tandis qu'en parallèle se tiendra « une discussion bilatérale avec la Russie ».

Il a aussi confirmé qu’il avait mis comme condition sine qua non de la poursuite des pourparlers le fait que les militaires ukrainiens retranchés ces dernières semaines dans le complexe métallurgique d'Azovstal à Marioupol ne soient pas tués par l'armée russe :

« Le plus important pour moi est de sauver le maximum de gens et de militaires ».

Mardi, un conseiller du président ukrainien, Mykhaïlo Podoliak, avait indiqué que les pourparlers entre Moscou et Kiev étaient « en pause », en précisant que Moscou ne faisait preuve d'aucune « compréhension » de la situation. Le lendemain, le Kremlin avait accusé l'Ukraine d'« absence totale de volonté » de négocier avec la Russie pour mettre fin au conflit.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !