Guerre en Ukraine : le Parlement finlandais vote en faveur de l'adhésion du pays à l'OTAN | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Les députés finlandais ont voté en faveur de l'adhésion du pays à l'OTAN, ce mardi 17 mai. Le Premier ministre finlandais Sanna Marin prend la parole lors d'une session plénière au parlement finlandais, le 16 mai 2022.
Les députés finlandais ont voté en faveur de l'adhésion du pays à l'OTAN, ce mardi 17 mai. Le Premier ministre finlandais Sanna Marin prend la parole lors d'une session plénière au parlement finlandais, le 16 mai 2022.
©Emmi Korhonen / Lehtikuva / AFP

Finlande

Guerre en Ukraine : le Parlement finlandais vote en faveur de l'adhésion du pays à l'OTAN

Le Parlement finlandais a voté, mardi, en faveur de l'adhésion à l'OTAN par 188 voix pour et 8 contre.

La Finlande vient officiellement de se prononcer en faveur de l'adhésion à l'OTAN. Cette décision a été adoptée au Parlement finlandais ce mardi 17 mai avec une majorité fleuve de plus de 95%. 

Ce vote permet l'envoi de la candidature officielle du pays au siège de l’OTAN.

Au terme d'une session parlementaire de deux jours, le projet d'adhésion a donc été adopté ce mardi par 188 voix pour, huit contre et aucune abstention, selon le résultat du scrutin.

Après son voisin suédois hier, les députés finlandais ont voté en faveur de l'adhésion du pays à l'OTAN. 

Face aux tensions avec la Russie et avec le contexte de la guerre en Ukraine, la Finlande avait déjà fait part de son intention de rejoindre l'alliance atlantique il y a quelques semaines. 

La diplomatie russe a annoncé, mardi, expulser deux diplomates finlandais de Russie en représailles à une mesure similaire prise par Helsinki. Pour contester la décision de la Finlande, la Russie a également décidé de sortir d'un forum des pays de la Baltique.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !