Guerre en Ukraine : le pape François appelle de nouveau à « de réelles négociations » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Le pape François a de nouveau appelé à « de réelles négociations » sur la question de la guerre en Ukraine.
Le pape François a de nouveau appelé à « de réelles négociations » sur la question de la guerre en Ukraine.
©Tiziana FABI / AFP

Diplomatie

Guerre en Ukraine : le pape François appelle de nouveau à « de réelles négociations »

Le pape a dénoncé « la fureur de la destruction et de la mort » qui « font rage » en Ukraine.

Le pape François a de nouveau appelé à « de réelles négociations » devant « l’escalade de plus en plus dangereuse » du conflit en Ukraine, en marge des célébrations de la Pentecôte :

« Alors que la fureur de la destruction et de la mort fait rage et que les affrontements s’enflamment, alimentant une escalade de plus en plus dangereuse pour tous, je renouvelle mon appel aux dirigeants des nations : s’il vous plaît, ne conduisez pas l’humanité à la destruction ! ».

Le souverain pontife s’est exprimé depuis la fenêtre du palais apostolique devant 25.000 fidèles réunis place Saint-Pierre à Rome.

« Cent jours après le début de l’agression armée de l’Ukraine », le pape a appelé à ce que « de réelles négociations se mettent en place pour un cessez-le-feu et une solution », afin que « le cri désespéré des gens qui souffrent soit entendu dans le respect de la vie humaine ».

Samedi, lors d’une rencontre avec des enfants au Vatican, le pape de 85 ans avait confirmé son désir de se rendre en Ukraine, tout en expliquant vouloir attendre « le bon moment ».

« Je voudrais aller en Ukraine, seulement, je dois attendre le moment pour le faire, parce qu'il n'est pas facile de prendre une décision qui peut faire plus de mal que de bien au monde. Je dois trouver le bon moment pour le faire », a-t-il déclaré en réponse à un jeune garçon d'origine ukrainienne.

« La semaine prochaine, je vais recevoir des représentants du gouvernement ukrainien qui viendront parler et aborder une éventuelle visite de ma part: voyons ce qu'il se passera », a indiqué le pape François.

Le Vatican s’efforce également de maintenir le dialogue avec l’Eglise orthodoxe russe.

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !