Premier jour de grève dans le transport aérien | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Premier jour de grève dans
le transport aérien
©

Pas touche !

Premier jour de grève dans le transport aérien

Pour l'instant, peu de perturbations dans les aéroports. Le mouvement doit durer jusqu'à jeudi.

[Mis à jour le 6 janvier à 12h45]

Selon les syndicats de pilotes, la grève lancée ce lundi est bien suivie : plus de 50% des pilotes participeraient au mouvement. "Cette grève est bien suivie et elle va l'être de mieux en mieux", a affirmé Louis Jobard, porte-parole du syndicat.

Selon un journaliste de Reuters, plusieurs centaines d'employés ont manifesté ce lundi matin devant le terminal 2F de l'aéroport de Roissy. Mais les autorités affirment que l'état du trafic reste quasi normal. Par prévention, Air France a en effet réduit ses vols de 15 à 20%.

Des perturbations sont attendues ce lundi dans les aéroports au premier jour d'un conflit inédit rassemblant tous les syndicats de l'aérien, dont les pilotes. Ceux-ci sont déterminés à s'opposer à un texte voté fin janvier par les députés et encadrant davantage le droit de grève.

En tout début de journée, la situation était normale à l'enregistrement des terminaux 2E et 2F de l'aéroport de Roissy. Des écrans annonçaient un "mouvement social national dans le secteur aérien, trafic perturbé", mais les premiers vols prévus à 7h étaient affichés à l'heure.

Selon une source aéroportuaire, "126 annulations ont été programmées dès dimanche soir sur 1.190 mouvements (décollage et atterrissage) prévus lundi", mais "il est encore difficile de prévoir ce qu'il va se passer car il va falloir tenir compte des annulations à chaud".

Air France, qui représente 50% des vols à Roissy et Orly, prévoit d'assurer 80% de ses vols court et moyen courrier et 85% des longs courriers, tout en précisant que "des retards et des annulations de dernière minute restent possibles".

Des prévisions trop optimistes selon certains responsables syndicaux de la compagnie, tous les syndicats de pilotes, d'hôtesses et de stewards et de personnel au sol ayant appelé à se mobiliser.

Le taux de grévistes chez les pilotes sera déterminant dans les perturbations, la majorité des syndicats de pilotes - le très majoritaire SNPL, ainsi que le Spaf, l'UNPL et Alter - ayant appelé à cesser le travail de lundi à jeudi soir.

Lu sur l'Express.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !