Grève SNCF : le patron de l’entreprise appelle les cheminots à reprendre le travail | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Guillaume Pepy, le patron de la SNCF, demande aux cheminots de reprendre le travail.
Guillaume Pepy, le patron de la SNCF, demande aux cheminots de reprendre le travail.
©Reuters

Au boulot

Grève SNCF : le patron de l’entreprise appelle les cheminots à reprendre le travail

Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF, demande ce mercredi aux cheminots de cesser de faire grève, dans un entretien au Parisien.

Il est temps de reprendre le travail. C’est ce qu’a déclaré ce mercredi, à l’aube du 9e jour de la grève des cheminots qui protestent contre le projet de réforme ferroviaire, Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF, dans une interview accordée au Parisien.

"La grève doit cesser le plus vite possible tout simplement parce que le Parlement va adopter [jeudi, ndlr] le projet de loi [de la réforme ferroviaire, ndlr] de Frédéric Cuvillier, qui est l'objet de la grève.En démocratie, quand le Parlement a parlé, il faut être légitimiste, il faut reprendre le travail", explique ainsi le patron de l’entreprise.

Dans l’interview, Guillaume Pepy pointe, d’une part la nécessité d’assurer l’acheminement des voyageurs à l’approche du week-end : "C'est très important pour nos 4 millions d'utilisateurs, car ce sont les retours dans les familles, dans les régions qui ont lieu dès demain [jeudi, ndlr]".

D’autre part, le PDG pointe le coût de la grève qui, selon lui, se chiffrerait à 150 millions d’euros. Sans compter la baisse des abonnements du mois de juillet, de 30 %, promise.

Lu sur leparisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !