Grève du 5 décembre : Richard Ferrand estime qu'il s'agit d'"une mobilisation pour conserver des inégalités" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Grève du 5 décembre : Richard Ferrand estime qu'il s'agit d'"une mobilisation pour conserver des inégalités"
©Thomas SAMSON / AFP

Régimes spéciaux

Grève du 5 décembre : Richard Ferrand estime qu'il s'agit d'"une mobilisation pour conserver des inégalités"

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a accordé un entretien à la rédaction du JDD. Il a tenu à défendre la réforme des retraites du gouvernement.

Après les propos d'Emmanuel Macron sur la mobilisation "contre la fin des régimes spéciaux", Richard Ferrand a évoqué le projet de réforme des retraites dans les colonnes du JDD ce dimanche 24 novembre. 

Richard Ferrand a l'espoir "de sauver un système de retraites qui est aujourd'hui inégalitaire et à bout de souffle; et nous allons construire un système économiquement soutenable et juste, qui créera les mêmes droits pour tous sur un modèle universel, et non par corporation".  

Selon lui, la réforme des retraites est "indispensable pour la préservation de notre modèle social français" et "pour la crédibilité de l'action politique".

Dans les colonnes du Journal du Dimanche, le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a considéré que l'appel à la grève du 5 décembre prochain est "une mobilisation pour conserver des inégalités".

Richard Ferrand a précisé sa vision sur le mouvement de grève et sur l'importante mobilisation des prochaines semaines : 

"Le 5 décembre, c'est une mobilisation pour conserver les inégalités que nous ne pouvons ni ne voulons plus assumer (…) Avant un changement, il y a toujours une peur, un climat anxiogène. C'est pourquoi il nous faut expliquer, et porter de manière positive ce que va être cette transformation". 

Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !