Grève des médecins : elle est "particulièrement suivie" selon un syndicat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Les médecins sont en grève mais cela n'entraîne pas de perturbations majeures
Les médecins sont en grève mais cela n'entraîne pas de perturbations majeures
©Reuters

Au ralenti

Grève des médecins : elle est "particulièrement suivie" selon un syndicat

Même si elle n'entraîne pas de perturbations majeures, cette grève pourrait "durer" au-delà du 31 décembre, selon les représentants syndicaux.

Les syndicats de médecins sont "satisfaits". Dans un communiqué publié vendredi soir, ils ont indiqué que la grève était "particulièrement suivie" et pourrait "durer" au-delà du 31 décembre. Le principal syndicat de médecins libéraux, la CSMF (généralistes et spécialistes) a évoqué le chiffre de "80%" des "cabinets médicaux fermés".

Même si cela n'entraîne pas de perturbations majeures, cela démontre en tout cas "l'exaspération et la détermination de la profession" contre le projet de loi de santé du gouvernement, "qui va détruire l'organisation des soins libéraux de proximité auxquels les Français sont attachés pour en faire une usine à gaz aux mains de l'administration où tout sera plus compliqué et plus long".

Vendredi soir également, sur RTL, le président de la Fédération des médecins de France (FMF), Jean-Paul Hamon, a laissé entendre que cette "grève normalement s'arrête le 31 décembre mais on sait que ça va durer, on sait que ça va être obligé de durer. On est en face d'un ministère qui est particulièrement sourd".

De son côté, le ministère de la Santé a également adressé un communiqué. "A ce jour, aucune difficulté particulière dans la prise en charge des malades n'a été signalée sur l'ensemble du territoire. Les taux de fréquentation des services d'accueil des urgences sont stables par rapport à ce qui a été observé pendant la même période les précédentes années" écrit-il.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !