Grande-Bretagne : la suspension du Parlement par Boris Johnson jugée "illégale" par la Cour suprême | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Grande-Bretagne : la suspension du Parlement par Boris Johnson jugée "illégale" par la Cour suprême
©SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Camouflet

Grande-Bretagne : la suspension du Parlement par Boris Johnson jugée "illégale" par la Cour suprême

Le Parlement devrait siéger à nouveau "dès que possible".

C'est un sérieux revers pour Boris Johnson. Alors qu'une cour d'appel écossaise avait déjà rendu un jugement semblable le 11 septembre, la Cour suprême britannique a jugé mardi 24 septembre "illégale" la suspension du Parlement décidée par le Premier ministre.

Boris Johnson avait suspendu le Parlement du 9 au 10 septembre pour une durée de cinq semaines, moins de deux mois avant le 31 octobre, date limite du Brexit. Cette déicsion avait été vivement critiquée, le Premier ministre étant accusé de vouloir museler l'opposition pour empêcher un nouveau report du Brexit.

La Cour suprême a décidé que le Parlement devait siéger à nouveau "dès que possible". Une décision confirmée par les déclarations du président du Parlement, qui a estimé que les parlementaires devaient se réunir "sans délai".

En dépit du camouflet que constitue cette décision pour Boris Johnson, le premier Ministre peut de nouveau demander la suspension du Parlement et faire en sorte que la démarche soit cette fois-ci légale.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !