Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Elémentaire

Grand débat : pour Laurent Wauquiez, la seule issue qui vaille, c'est de "rendre de l'argent aux Français"

"Stop à la créativité fiscale française!", lance Laurent Wauquiez dans le JDD.

A l'issue de deux mois de consultation nationale, la synthèse du Grand débat sera présentée ce lundi par le gouvernement. Pour Laurent Wauquiez, interrogé dans le Journal du Dimanche, la synthèse est claire : "Pour les classes moyennes, les retraités comme les entreprises, il n'y a qu'une seule réponse à cette crise : baisser les impôts, baisser les impôts, baisser les impôts."

"La seule issue qui vaille, c'est de rendre de l'argent aux Français. Il faut une libération fiscale des classes moyennes", insiste le président des Républicains, qui regrette que le gouvernement ait tardé à proposer des solutions. "Sur la fin, le grand débat a trop traîné en longueur avec un capharnaüm de propositions et de contre-propositions. Faire l'histrion, ça ne fait pas une politique".

Dans cet entretien, il propose notamment une annulation de la hausse en 2018 de la taxe sur les carburants, qui avait été entraîné le début du mouvement des Gilets jaunes, ainsi qu'une "baisse de 10% de l'impôt sur le revenu pour tous", une augmentation "de 50% des abattements sur les successions et les donations", une "une revalorisation des pensions au niveau de l'inflation", ou encore "une allocation sociale unique, plafonnée à 75% du smic, pour s'assurer que celui qui reprend un travail y gagne".

"Les Républicains refuseront toute création d'impôt supplémentaire à la sortie du débat (...) même sur les soi-disant riches" car "en France, quand on prétend taxer les riches, on finit toujours par taxer les classes moyennes", ajoute-t-il.

"C’est un plan à 20 milliards d’euros", admet-il. Les Républicains ont donc "mis sur la table un programme de 20 milliards d’économies sur la dépense publique" qui comprend, entre autres, la fin des "doublons entre les services de l'État et les collectivités territoriales" et la "simplification de nos systèmes de retraite et de prestations sociales".

Le JDD
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.