Gouvernement Ayrault : quand les ministères se partagent 12 millions d'euros de primes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Gouvernement Ayrault : quand les ministères se partagent 12 millions d'euros de primes
©Reuters

Complémennts de salaires

Gouvernement Ayrault : quand les ministères se partagent 12 millions d'euros de primes

Selon des informations du Figaro ce lundi , l'an dernier 449 membres de différentes équipes ministérielles se sont répartis plus de 12 millions d'euros de "primes de cabinet".

François Hollande a récemment changé de Premier ministre et de gouvernement. Mais l'ancienne équipe ministérielle menée par Jean-Marc Ayrault se voit rattraper par la patrouille. En effet, Le Figaro révèle ce lundi que l'an dernier 449 membres des équipes gouvernementales se sont réparti 12 millions d'euros de primes de manière assez opaque. Une affaire qui sent bon la polémique alors que le pays est durement touché pas la crise.

Concrètement après avoir  épluché 100 pages du projet de loi de finances 2014, le journal est en mesure d'assurer que 449 membres des équipes ministérielles se sont partagés pour 12 millions d'euros de primes de cabinet, appelées "indemnités pour sujétions particulières". Le Figaro affirme que "les ministres les plus généreux ont distribué par collaborateur plus de 3 500 euros mensuels (ce qui représente tout de même 42 000 euros par an, ndlr) de revenus bruts complémentaires". Des primes qui s'ajoutent donc à leur salaire et qui représentent "plus de deux Smics par mois".

Le quotidien explique que si ces "indemnités pour sujétions particulières" se distribuaient auparavant en main propre, Lionel Jospin avait décidé de les intégrer aux fiches de paie en 2001. "Si ce document permet d'établir une moyenne mensuelle de primes individuelles par ministère, il ne permet pas de ventiler les montants réels alloués selon les statuts", par exemple entre un directeur de cabinet et un simple conseiller, note toutefois Le Figaro.

Ainsi, Le Figaro établit le classement des ministères en fonction du montant annuel des primes de cabinet allouées aux collaborateurs. Arrive en pôle position le ministère de la Décentralisation d'Anne-Marie Escoffier qui a distribué 42 478 euros brut annuels par personne en moyenne, pour 4 bénéficiaires. En seconde position, on retrouve, le ministère de la Culture d'Aurélie Filippetti  qui a distribué pour 42 123 euros brut annuels de complément de revenu par personne en moyenne, et ce pour 11 bénéficiaires. Enfin, complète le podium, le ministère de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme de Sylvia Pinel. En moyenne, 8 membres de l'équipe ont reçu  40 195 euros brut annuels de primes par  personne.

"C'est Michel Sapin qui ferme le bal, avec une modeste rallonge de 670 euros brut mensuels pour les siens", lorsqu'il était ministre du Travail. "A croire, ironise le quotidien, que sa propension à tenir serrés les cordons de la bourse le prédisposait à occuper sous Valls les Finances et les Comptes publics." Jean-Marc Ayrault, lui, était moins généreux que la moyenne, avec "seulement" 2.700 euros par mois et par personne (soit 33.000 euros par an) pour ses collaborateurs.

Pour autant le montant de ces primes de cabinet s'il est important n'est pas vraiment plus élevé que les années précédentes. "Passé de 31,9 millions en 2009, année record, le montant global des dotations pour primes de cabinet est progressivement redescendu à 28,4 millions en 2011, puis 25,8 millions en 2013", écrit le quotidien. Selon le projet de loi de finances 2014, les indemnités pour sujétions particulières "demeurent inférieures en moyenne de 9% à la moyenne de la période précédente (2007-2011)". 

lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !