Gilbert Collard cherche à prouver qu'il est sur écoute | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Gilbert Collard cherche à prouver qu'il est sur écoute
©Capture d'écran / Radio Classique

"Cabinet noir"

Gilbert Collard cherche à prouver qu'il est sur écoute

Au micro de Radio Classique, l'élu du Gard a déclaré qu'il était sur écoute.

Le premier à avoir supposé qu'il soit sur écoute était François Fillon. Une supposition faite suite à sa déclaration concernant le cabinet noir de l'Élysée, après la lecture du livre Bienvenue Place Beauveau, Police : les secrets inavouables d'un quinquennat (Robert Laffont). Désormais, c'est Gilbert Collard qui affirme être sur écoute. Invité sur le plateau de Radio Classique, il en apporte d’ailleurs la preuve.

>>> À lire aussi : Derrière les questions de François Fillon sur l'existence d'un cabinet noir, ces nombreux organismes et officines français qui n'hésitent pas à impacter le cours normal de la politique

"Moi, je suis sur écoute", affirme d'abord ce proche de Marine Le Pen. "Je le sais parce que mon téléphone, de temps en temps, se déclenche tout seul et me dit, c’est incroyable mais vrai : 'Répétez ce que vous venez de dire'", précise-t-il. "Bon. Je ne vois pas comment le téléphone pourrait se déclencher tout seul", conclut l'avocat.

>>> À lire aussi : "Bienvenue place Beauvau", le livre du scandale : la préfecture de police de Paris, cet "Etat dans l'Etat", épicentre de toutes les guerres de pouvoir 

Selon Le Lab, cette mystérieuse voix, dont parle Gilbert Collard, pourrait parvenir du système de reconnaissance vocal de son Smartphone, qui peut se déclencher lorsqu'on appuie sur le bouton central. Pour Numérama, c'est Siri, l’assistant virtuel d’Apple, qui parlerait au député.

>>> À lire aussi : "Bienvenue Place Beauvau", le livre du scandale : réseaux secrets, rumeurs sournoises... les discrètes manœuvres de François Hollande pour éliminer ses rivaux, notamment Manuel Valls

Lu sur Le Lab politique

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !