Gifle : Manuel Valls va porter plainte contre le jeune homme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Gifle : Manuel Valls va porter plainte contre le jeune homme
©DR

Quel accueil...

Gifle : Manuel Valls va porter plainte contre le jeune homme

A Lamballe, l'ancien Premier ministre a reçu une gifle devant la mairie.

Après l'attaque à la farine, Manuel Valls n'est décidemment pas épargné… A Lamballe, en Bretagne, le candidat a été la cible d'un jeune homme qui lui a assené une gifle, devant la maire. "Il a tout juste eu le temps de serrer quelques mains. Un jeune attendait devant les grilles de sécurité qui protègent les travaux d’extension des bureaux de la police municipale. Le jeune s’est approché du candidat à la primaire et lui a donné une baffe"  explique le journal local Le Penthièvre sur son site internet. "Le jeune a immédiatement été mis à terre par les vigiles. Manuel Valls, lui, bien que sonné a déclaré, “ça va”, et a continué sa route."


Lamballe. Manuel Valls giflé par Letelegramme

"Je suis courageux" mais je vais porter plainte

Tout de suite après cet incident, Manuel Valls a décidé d'improviser une conférence de presse à Lamballe, dans le hangar d’une association de réinsertion sociale qu’il est venu visiter. "Vous trouverez toujours des individus qui veulent empêcher la démocratie", a-t-il déclaré. "Moi, je n’ai jamais eu peur du contact avec mes compatriotes, je suis courageux. Rien, rien ne m’arrêtera", a-t-il expliqué.

Touitefois, dans le train qui le ramena à Paris dans la nuit du mardi au mercredi, il a annoncé à la presse qu’il va finalement porter plainte contre son agresseur. "Je ne le fais pas pour moi, j’en ai vu d’autres, mais pour le symbole. Si vous laissez passer un acte de violence, c’est que vous acceptez cette violence, et aucune violence ne peut être acceptée", a-t-il conclu.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !