Gérald Darmanin annonce une loi pour l’expulsion des étrangers délinquants | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Gérald Darmanin a annoncé la présentation « à la rentrée de septembre » d’une loi pour lever « toutes les réserves » législatives empêchant l’expulsion du territoire des étrangers délinquants.
Gérald Darmanin a annoncé la présentation « à la rentrée de septembre » d’une loi pour lever « toutes les réserves » législatives empêchant l’expulsion du territoire des étrangers délinquants.
©PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Ministre de l’Intérieur

Gérald Darmanin annonce une loi pour l’expulsion des étrangers délinquants

Cette loi doit être présentée à la rentrée de septembre pour lever « toutes les réserves » législatives empêchant l’expulsion du territoire des étrangers délinquants.

Gérald Darmanin a annoncé ce mardi 26 juillet la présentation « à la rentrée de septembre » d’une loi pour lever « toutes les réserves » législatives empêchant l’expulsion du territoire des étrangers délinquants. Au titre de « ces réserves », le ministre de l’Intérieur, invité sur RTL, a cité le fait « d’avoir contracté un mariage » ou d’être arrivé sur le territoire « avant un certain âge ».

Le ministre de l’Intérieur affiche depuis plusieurs jours sa détermination à expulser les étrangers délinquants hors du territoire national. « Notre main ne tremble pas », a précisé Gérald Darmanin sur RTL ce mardi 26 juillet. 

Gérald Darmanin a réclamé l’expulsion d’un étranger, un temps suspecté après l’attaque de deux policiers mercredi soir à Lyon. Et ce à cause des antécédents judiciaires de cet individu, même si l’homme a été par la suite « totalement » mis hors de cause par les autorités. 

Le président Emmanuel Macron s’est engagé à ce que les Ordonnances de quitter le territoire français (OQTF) soient appliquées à 100%, Gérald Darmanin a fait valoir qu’il y avait eu des progrès « depuis deux ans », date de son arrivée au coeur du ministère de l’Intérieur, en convenant qu’il y avait des améliorations à apporter dans ce domaine. En 2020, moins de 10 % des OQTF ont été appliquées.

« Au premier semestre (2022), on a augmenté de 25 % » les expulsions, selon le ministère. 

Le ministre a souligné qu’en matière d’éloignement d’étrangers délinquants, la France n’expulsait pas vers des pays où sévit la guerre comme la Syrie ou l’Afghanistan.

« Depuis deux ans, 2 751 étrangers délinquants ont été expulsés, 770 comme responsables de trafic de stupéfiants, 900 pour violences conjugales ».

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !