Georges Tron : son renvoi aux assises validé en cassation | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Georges Tron : son renvoi aux assises validé en cassation
©AFP

Coup dur

Georges Tron : son renvoi aux assises validé en cassation

Il est accusé de viols et d'agressions sexuelles sur deux ex-collaboratrices de sa mairie de Draveil.

Coup dur pour Georges Tron. La Cour de cassation a validé le renvoi devant les assises du maire UMP de Draveil. Il est accusé de viols et d'agressions sexuelles sur deux ex-collaboratrices de sa mairie de Draveil. Le parquet général avait requis l'annulation de ce renvoi afin que les charges contre l'ancien secrétaire d'Etat soient de nouveau examinées. Me Patrice Spinosi, l'avocat des deux plaignantes, s'est dit"très satisfait" de cette décision et a confirmé que "Georges Tron et sa complice, Mme Brigitte Gruel, auront à répondre des faits de viol et d'agression sexuelle sur les parties civiles";

Un non-lieu avait été infirmé par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris. L'ancien secrétaire d'Etat à la Fonction publique de Nicolas Sarkozy s'était alors pourvu en cassation affirmant qu'il était simplement adepte de la réflexologie plantaire. Il s'était aussi défendu d'avoir eu des relations ou même des intentions sexuelles.

Georges Tron avait été élu dimanche conseiller départemental à Draveil, ville dont il est maire. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !