General Electric va supprimer 6 500 postes en Europe dont 765 en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
General Electric va supprimer 6 500 postes en Europe dont 765 en France
©Reuters

Mauvaise nouvelle

General Electric va supprimer 6 500 postes en Europe dont 765 en France

Les sièges du groupe à Levallois et à la Défense sont concernés mais le site de Belfort, coeur de l'ancienne division énergie d'Alstom, sera épargné.

Mauvaise nouvelle chez General Electric. Le groupe américain va supprimer 6 500 postes en Europe au cours des deux prochaines années, dont 765 en France.

"Le plan de restructuration va toucher plusieurs pays européens et impacter potentiellement 6 500 emplois sur 35 000. En France, 765 personnes seront impactées, sur un peu moins de 9 000, essentiellement au siège de Levallois et dans les activités grid (réseaux électriques)", a déclaré un porte-parole de GE. Les postes concernés sont essentiellement des fonctions support (ressources humaines, juridique, communication).

Les sièges du groupe à Levallois et à la Défense sont concernés mais le site de Belfort, coeur de l'ancienne division énergie d'Alstom, sera épargné. L'engagement de General Electric à créer 1 000 emplois nets en France au cours des trois prochaines années est quant à lui maintenu, a dit le porte-parole. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !