Gaza : Israël continue son offensive, Fabius estime que le cessez-le-feu est "urgent et impérieux" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les combats perdurent à Gaza
Les combats perdurent à Gaza
©REUTERS/Abed Omar Qusini

Et ça continue encore et encore

Gaza : Israël continue son offensive, Fabius estime que le cessez-le-feu est "urgent et impérieux"

Plus de 300 Palestiniens ont trouvé la mort depuis le début de l'opération lancée par l'armée israélienne sur la bande de Gaza.

Pas de répit à Gaza. L'armée israélienne poursuit son offensive terrestre entamée jeudi et ce malgré les appels répétés de la communauté internationale à cessez-le-feu. Le dernier en date est ni plus ni moins celui de Laurent Fabius. En déplacement au Caire, le ministre français des Affaires étrangères a estimé que l'arrêt des combats était "urgent et impérieux". Dénonçant un "bilan humain extrêmement lourd", il a assuré que le cessez-le-feu était "indispensable" pour "faire cesser la spirale des violences et protéger les populations civiles".

"La priorité absolue est le cessez-le-feu mais il faut garantir une trêve durable" qui prenne en compte "les besoins d'Israël en termes de sécurité" ainsi que les demandes palestiniennes, a-t-il poursuivi, évoquant notamment les requêtes palestiniennes concernant l'entrée des biens et des personnes dans la bande de Gaza. Au cours de sa conférence de presse, relayée par Le Point, Laurent Fabius a aussi réaffirmé son "soutien" à l'initiative égyptienne pour une trêve entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas. "Nous soutenons totalement les efforts de l'Egypte", a martelé le chef de la diplomatie française, évoquant "le cessez-le-feu soutenu par la Ligue arabe et approuvé par la France".


En Égypte, Fabius prône un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas by 6MEDIAS

Mais sur le terrain les combats continuent de faire rage. En effet, des "accrochages" entre l'armée israélienne et des activistes palestiniens avaient encore lieu ce samedi matin à la frontière avec la bande de Gaza. La branche armée du mouvement islamiste palestinien Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a notamment revendiqué une attaque en territoire israélien et évoqué "d'importants combats" avec l'armée, du côté israélien de la frontière, en face du camp de réfugiés de Maghazi.

Au total, les raids ont causé 312 morts du côté palestinien  et deux dans le camp israélien alors que les hostilités ont débuté depuis 12 jours.  On dénombre aussi quelque 2 250 blessés palestiniens. Le chef de l'ONU Ban Ki-moon doit se rendre dans la région ce samedi pour "montrer sa solidarité avec les Israéliens et les Palestiniens et les aider, en coordination avec les acteurs régionaux et internationaux, à mettre fin à la violence et à trouver une solution".

 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !