G20 : l'assouplissement monétaire au programme des débats | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
G20 : l'assouplissement monétaire au programme des débats
©Reuters

Ordre du jour

G20 : l'assouplissement monétaire au programme des débats

La politique de la Banque centrale du Japon inquiète, car en voulant relancer la croissance du pays, elle pourrait provoquer une nouvelle crise de la dette à l’international...

La politique monétaire de la Banque centrale du Japon (BoJ) inquiète. Si la politique d'assouplissement "quantitatif et qualitatif" menée par Haruhiko Kuroda à pour but de relancer la croissance au Japon, elle pourrait avoir des effets pervers sur le reste du monde. La BoJ va étendre la gamme et la quantité de ses achats d'obligations d’État. Elle va acquérir des titres à plus long terme, et augmenter la part des actifs plus risqués (fonds cotés et immobiliers).

Les rencontres du G20 a Washington traiteront des dangers de cette politique d'investissement à haut rendement mais très risqués. Mardi soir, un haut fonctionnaire brésilien avait déjà indiqué la volonté du Brésil d'aborder sérieusement ce sujet.

Un responsable du G20 a déclaré anonymement à Reuters : "Tous le monde souhaite une économie japonaise forte, mais les répercussions de ces mesures et leur viabilité doivent être explorées."

Un responsable de la zone euro s'est également exprimé :"Le point de vue général est que les initiatives japonaises qui se concentrent sur le PIB du pays vont dans la bonne direction. Mais il y aura un débat sur les conséquences en dehors du Japon, et en particulier sur les taux de change."

Quant au ministre des finances russe, Anton Siluanov, il remarque que " Les taux d’intérêt sont maintenant à des niveaux très bas et ... nous pouvons voir qu'il y a un risque. En cas de hausse des taux d'intérêt, le coût de la dette augmenté risquerait de provoquer une nouvelle vague de problèmes autour de la dette, car le coût des intérêts de la dette souveraine augmentera."

Lu sur City A.M.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !