Fusion nucléaire : des chercheurs américains franchissent une étape | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Fusion nucléaire : des chercheurs américains franchissent une étape
©

Petit exploit

Fusion nucléaire : des chercheurs américains franchissent une étape

Ils ont réussi à produire plus d'énergie que leur combustible n'en a absorbée. Une prouesse qui a toutefois duré moins d'un milliardième de seconde.

Des physiciens américains qui cherchaient à déclencher une fusion nucléaire contrôlée ont réussi à produire plus d’énergie que leur combustible n’en a absorbée. Cet exploit a été réalisé à l’automne dernier par des chercheurs du laboratoire gouvernemental du National Ignition Facility (NIF), en Californie, grâce à la chaleur produite par 192 lasers occupant la surface d'un terrain de football. Une prouesse qui a toutefois duré moins d'un milliardième de seconde et n'a produit qu'une énergie correspondant à celle stockée dans deux piles AA (17 000 joules au maximum), alors que les chercheurs ont dû injecter à l'entrée du système l'équivalent d'une batterie de voiture.

"Grosso modo, on doit obtenir un rendement cent fois meilleur avant d'arriver au seuil d'ignition", le point où la réaction nucléaire se suffit à elle-même. "Ca semble modeste, et ça l'est. Mais nous nous en sommes approchés plus que quiconque par le passé", a déclaré à la presse Omar Hurricane, responsable des essais du NIF.

Nous sommes encore loin de pouvoir produire de l’énergie à une échelle industrielle grâce à la fusion nucléaire contrôlée. Cette dernière représente une alternative à la fission, utilisée depuis des décennies dans les réacteurs des centrales. Pour de nombreux experts, la fusion serait l'énergie idéale : son combustible est abondant à l'état naturel (le deutérium peut être extrait de l'eau de mer), elle ne produit pas de déchets radioactifs de longue durée, ne présente pas de risque d'emballement nucléaire et n'a aucune application militaire directe. Pour y parvenir, il faudrait atteindre des conditions de température et de pression extrêmes, comme à l'intérieur d'une étoile.

Lu sur Le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !