Fusillade aux Etats-Unis : 4 morts et 16 blessés sur la base militaire de Fort Hood | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Fusillade aux Etats-Unis : 4 morts et 16 blessés sur la base militaire de Fort Hood
©

Drame

Fusillade aux Etats-Unis : 4 morts et 16 blessés sur la base militaire de Fort Hood

Un soldat américain souffrant de "problèmes mentaux" a tué mercredi trois militaires avant de se suicider. Quatre personnes sont toujours dans un état critique selon les autorités.

L'histoire n'est qu'un éternel recommencement. Et même les drames ne font que se répéter. Souvenez-vous en 2009, la base de militaire de Fort Hood, située au Texas aux Etats-Unis, faisait les gros titres de la presse. Une fusillade y avait eu lieu. Le bilan avait été terrible : 13 morts et plus de 30 blessés. Ce mercredi, elle a de nouveau été le théâtre d'un tel drame. En effet, un soldat américain souffrant de "problèmes mentaux" y a tué trois militaires avant de se suicider.

Le tireur avait été déployé quatre mois en Irak en 2011 et souffrait "de problèmes psychologiques", notamment de dépression, pour lesquels il était traité, a déclaré le général Mark Milley, commandant de la base, lors d'une conférence de presse. "A ce stade, il n'y a pas d'indication que (la fusillade) soit liée au terrorisme", a tenu à préciser le général. Au cours de la fusillade, seize personnes (toutes des militaires) ont également été blessées. Au moins quatre d'entre elles, traitées au Scott and White Memorial Hospital, sont dans un état "critique", ont indiqué les médecins.



Les faits se sont déroulés vers 16H00 locales (23H00 GMT), et ce pendant « 10 à 15 minutes ». L'homme est entré dans un bâtiment, a ouvert le feu avant de monter dans un véhicule. Il a de nouveau avec un pistolet semi-automatique de calibre 45. Il est ensuite ressorti du véhicule, a pénétré dans un autre bâtiment et a tiré à nouveau, a expliqué le général. Au moment où la police militaire est arrivée sur place, il a retourné l'arme contre lui et a mis fin à ses jours. "Nous ne connaissons pas ses motivations. Nous savons que ce soldat souffrait de problèmes mentaux". Il était traité pour dépression et "d'autres problèmes psychiatriques et psychologiques", a assuré le général Milley.

"Evidemment (cet événement) rouvre les plaies de ce qui s'est passé à Fort Hood il y a cinq ans", a déclaré le président Barack Obama depuis Chicago (Illinois, nord). "Nous sommes dévastés qu'une chose comme celle-là ait pu encore se produire", a-t-il dit. "Beaucoup des gens (de la base) ont servi plusieurs fois en Irak et en Afghanistan, ils ont servi avec courage et distinction. Quand ils sont chez eux, ils doivent pouvoir se sentir à l'abri", a poursuivi le président des Etats-Unis.

lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !