Fukushima : les problèmes s'enchaînent dans la centrale nucléaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une nouvelle fuite a été constatée à Fukushima
Une nouvelle fuite a été constatée à Fukushima
©Reuters

Série noire

Fukushima : les problèmes s'enchaînent dans la centrale nucléaire

Tepco, qui gère le site, a annoncé avoir découvert mercredi une nouvelle fuite d'eau radioactive.

"Nous sommes désolés de devoir annoncer une nouvelle fuite". C'est avec ces mots que Masayuki Ono, porte-parole de Tokyo Electric Power (Tepco) a annoncé qu'il y avait encore des problèmes dans la centrale nucléaire de Fukushima. Il faut dire qu depuis quelques jours les soucis se multiplient. Entre duite d'un réservoir de liquide radioactif et débordements d'eau de pluie contaminée rien ne va plus à Fukushima. Le dernier souci en date sur le site accidenté par le tsunami de mars 2011 : des gouttes d'eau ont été repéré sur la partie supérieure d'un des réservoirs. "On ne peut pas écarter l'hypothèse d'un écoulement au-delà de la zone des réservoirs (entourée d'un muret) vers l'océan Pacifique" distant de 200 mètres environ a déclaré le porte-parole de Tepco.

Le problème est d'autant plus important que l'eau qui s'écoule est très radioactive. En effet, les mesures effectuées indique un niveau de 200 000 becquerels de rayonnements bêta, tandis que celle à l'intérieur du réservoir affiche un niveau de 580 000 becquerels par litre, sachant que pour le moment il est fait état d'une fuite de près de 430 litres. Mercredi encore, 23 tonnes d'eau de pluie un peu contaminée avaient débordé. Une véritable série noire qui rend de plus en plus compliqués les travaux de démantèlement du site.

Ci-dessous vous pouvez voir une vidéo explicative du Monde sur ce qui se passe à Fukushima :

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !