Fukushima : le système de refroidissement de la centrale nucléaire relancée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le système de refroidissement des piscines contenant du combustible nucléaire usé était tombé en panne sur trois réacteurs de la centrale de Fukushima.
Le système de refroidissement des piscines contenant du combustible nucléaire usé était tombé en panne sur trois réacteurs de la centrale de Fukushima.
©

Ouf

Fukushima : le système de refroidissement de la centrale nucléaire relancée

L'opérateur nippon ne disposait que de 4 jours pour rétablir le système de refroidissement du réacteur nucléaire 4.

L'opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima, Tepco, a annoncé mercredi matin avoir relancé l'ensemble des systèmes de refroidissement des piscines de stockage du combustible usé, arrêtés après une panne de courant lundi soir.

"A 0h12, le système de refroidissement de la piscine centrale a été remis en fonctionnement", a expliqué Tokyo Electric Power (Tepco) dans un communiqué. Il a ajouté que ces systèmes avaient aussi été relancés pour les piscines de stockage des réacteurs 3 et 4 mardi soir. Celui de la piscine du réacteur 1 avait été remis en fonctionnement plus tôt mardi.

Ces systèmes avaient été brutalement coupés lundi soir après une panne de courant d'origine inexpliquée à la centrale Fukushima Daiichi. Tepco ne disposait que de 4 jours avant que la limite de sûreté ne soit atteinte dans la piscine du réacteur 4, la plus remplie de combustible usé. Pour les réacteurs 1 et 3, le temps était moins compté : l’opérateur nippon disposait théoriquement de  respectivement 14 et 26 jours maximum pour rétablir l’électricité dans ces deux réacteurs.

Cet événement est apparu quelques jours seulement après la commémoration des deux ans de la catastrophe qui était survenue le 11 mars 2011, suite à un tsunami.

Lu sur le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !