Front national : le maire d'Hayange prive le Secours populaire de local pour ses positions "pro-migrants" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Front national : le maire d'Hayange prive le Secours populaire de local pour ses positions "pro-migrants"
©info-halal.net

Polémique

Front national : le maire d'Hayange prive le Secours populaire de local pour ses positions "pro-migrants"

Contacté par Europe 1, Fabien Engelmann en fait une affaire avant tout politique.

Le climat reste tendu à Hayange, depuis l'élection de son jeune maire FN, Fabien Engelmann, en 2014. Une nouvelle polémique a éclaté, l'édile ayant décidé de ne plus allouer de local gratuit au Secours populaire. L'association est accusée par Fabien Engelmann de "propagande pro-migrants" dans la ville. "Je n'ai rien contre le Secours populaire, mais à Hayange la présidente et le trésorier sont des militants du PC, qui font de la propagande pro-migrants toute l'année et utilisent l'image du Secours Populaire pour faire de la politique" explique-t-il au Lab d'Europe 1, précisant que l'association "salit la majorité FN." Et de souligner qu'il n'est pas opposé au Secours populaire puisqu'il a "un ami qui est au Secours populaire, mais dans une autre section que celle d'Hayange."

Fabien Engelmann n'en est pas à sa première polémique pour sa ville : instauration d'une fête du cochon, interdiction d'un atelier de danse orientale pour les enfants, instauration d'une rue Brigitte Bardot… Autant de prises de positions qui ont créé des tensions au sein de la ville.

Lu sur Le Lab

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !