Front national : Jean-Marie Le Pen convoqué devant le conseil de discipline ce lundi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Front national : Jean-Marie Le Pen convoqué devant le conseil de discipline ce lundi
©Reuters

Fin de parite

Front national : Jean-Marie Le Pen convoqué devant le conseil de discipline ce lundi

Fondateur du parti, le patriarche pourrait finalement en être exclu après ses récents dérapages.

"On n’est jamais trahi que par les siens". Voilà comment Jean-Marie Le Pen résumait l'affaire qui secoue le Front national depuis quelques semaines, autour de sa propre personne. Ce lundi, le président d'honneur sera convoqué au conseil disciplinaire du parti où son titre pourrait lui être retiré.

Cette sanction potentielle intervient après de nombreuses provocations visant la direction du parti et plus particulièrement sa propre fille Marine. Entre la stratégie de "dédiabolisation" entamée par cette dernière et les dérapages incessants du père, le divorce politique semble être consommé. La dernière escarmouche en date remonte au 1er mai dernier lorsque Jean-Marie Le Pen, persona non grata au traditionnel défilé du FN, a grimpé sur la scène pour se faire applaudir par la foule, sous les yeux agacé de Marine Le Pen.

Auparavant, ce sont les éternelles sorties du la Seconde Guerre Mondiale (le "détail," Pétain...) qui avaient une fois de plus provoqué la colère des cadres du parti. Dimanche, la présidente du Front national a tenu à être claire : "Jean-Marie Le Pen ne doit plus pouvoir s'exprimer au nom du Front national, ses propos sont contraires à la ligne fixée"a-t-elle lâché sur le plateau du Grand Rendez-vous Europe 1-Le Monde-i>Télé.

Reste à connaître le sort du fondateur du parti, âgé de 86 ans. Si son exclusion du FN n'est pas écartée, Jean-Marie Le Pen serait prêt à accepter un statut particulier qui lui permettrait de garder sa "liberté d'expression" sans pour autant engager le parti de sa fille. Une solution qui éviterait un opposant rancunier de plus.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !