Froid extrême et énormes vagues : des personnes portées disparues en France et en Espagne, les Etats-Unis paralysés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Froid extrême et énormes vagues : des personnes portées disparues en France et en Espagne, les Etats-Unis paralysés
©Reuters

Ça souffle !

Froid extrême et énormes vagues : des personnes portées disparues en France et en Espagne, les Etats-Unis paralysés

Des recherches étaient en cours à Biarritz, dans la nuit de lundi à mardi, pour tenter de retrouver un homme, sans-abris, emporté par une violente vague. De plus, la Galice, au nord-ouest de l'Espagne, a été placée en vigilance rouge. Trois personnes étaient toujours vivement recherchées ce mardi matin.

Tout le littoral atlantique est en alerte jusqu'à ce mardi 11 h. Météo France a ainsi placé huit départements du littoral atlantique en vigilance orange vagues-submersion lundi et mardi. Une situation qui concerne la Charente-Maritime, le Finistère, la Gironde, les Landes, la Loire-Atlantique, le Morbihan, les Pyrénées-Atlantiques et la Vendée.

Des recherches étaient en cours à Biarritz, dans la nuit de lundi à mardi, pour tenter de retrouver un homme. Un sans-abris a été emporté par une vague peu avant 20h, non loin de là où déjà dimanche deux personnes ont été emportées. De plus, une vague a déferlé sur un local de sauveteurs, brisant des vitres et blessant légèrement cinq "jeunes", dont deux ont été transportés dans une clinique, selon le sous-préfet de Bayonne, Patrick Dallennes. Les vagues ont aussi occasionné des "dégâts" au casino, a-t-on indiqué de source policière, sans autre précision. Les accès aux plages d'Anglet et Biarritz ont été fermés et les patrouilles de police renforcées: à la Grande plage de Biarritz, les agents ont ainsi demandé à une cinquantaine de personnes de quitter les lieux, selon Patrick Dallennes.

Peu avant 21H00, ce lundi, dans la commune côtière de Mimizan (Landes), des vagues sous forme de "mascaret" ont occasionné des dégâts matériels sur une maison, brisant des baies vitrées et inondant l'intérieur, mais sans faire de victimes parmi les sept occupants, selon les pompiers. Plus au sud, à Capbreton, une vague a également brisé une baie vitrée du casino, inondant l'établissement, mais sans faire de victimes, selon la même source.


Des vagues violentes ont frappé le Finistère.


Penhors après le passage de la tempête.


Les vagues à Saint-Evette.

Mais les vents violents frappent aussi l'Espagne. En effet, la Galice était placée lundi en alerte rouge, le niveau maximum, en raison d'une violente tempête risquant de soulever des vagues jusqu'à neuf mètres de haut, ont averti les services météorologiques. Trois personnes étaient portées disparues après avoir été emportées par une vague, ont annoncé les autorités régionales. De plus, les fortes pluies accompagnées de vents violents ont provoqué de nombreuses inondations dans la région. La tempête a également balayé la côte septentrionale de l'Espagne jusqu'au Pays Basque.

Les Etats-Unis souffrent également des affres d'une météo capricieuse. Le nord-est du pays est touché de plein fouet par Hercules, une tempête qui a déjà provoqué la mort de 11 personnes. Cinq mille vols ont été annulés aux Etats-Unis, qui souffrent de températures glaciales descendues jusqu'à -38°C. L'aéroport John F. Kennedy de New York a été fermé pendant deux heures dans la matinée de lundi, après la sortie de piste d'un avion à cause des pluies verglaçantes. Selon les services météo américains, "les températures les plus froides en presque 20 ans vont toucher le nord et le centre des Etats-Unis en suivant un front de froid arctique. Combinées à des vents en rafales, ces températures vont tomber en ressenti à des niveaux potentiellement mortels, aussi bas que -51°C".



Des photographies de Times Square, à New York.


New York prise dans une tempête de neige - 03/01par BFMTV

Et Hercules ne s'est pas arrêtée aux frontières américaines. La tempête a atteint les côtes britanniques. "La tempête qui touche le Royaume-Uni est la plus forte depuis 1991. La situation météo actuelle, lorsque les pluies, les ouragans et les inondations se succèdent presque tous les jours, n'est pas typique pour la période hivernale", assure MeteoGroupDepuis le 15 décembre dernier, quatre tempêtes se sont déjà succédé sur les îles britanniques avec dans l'ordre chronologique Dirk, Erich, Felix et Anne. Les fortes pluies ont particulièrement touché les villes de Dunkeswell (100mm) et Odiham (95mm). De grandes villes, au rang desquelles on retrouve Cork (Irlande, 85mm) et Londres (40mm) sont également concernées

.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !