François Hollande s’en prend à Emmanuel Macron, le « candidat venu de nulle part » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Hollande s’en prend à Emmanuel Macron, le « candidat venu de nulle part »
©GEORGES GOBET / AFP

Héritage compliqué

François Hollande s’en prend à Emmanuel Macron, le « candidat venu de nulle part »

L’ancien président a fait le bilan de son quinquennat lors d’une soirée organisée jeudi par la Fondation Jean Jaurès. L’occasion de s’en prendre à sa cible préférée, son successeur et ancien protégé.

Ce n’est pas la première fois qu’on surprend François Hollande en train de critiquer Emmanuel Macron. Il l’avait déjà qualifié de « président des très riches » il y a quelques temps. Cette fois-ci, il a profité d’une tribune qui lui était offerte par la Fondation Jean Jaurès pour défendre son quinquennat pour s’en prendre à celui de son successeur. 

Les piques ont fusé : « c’est un candidat venu de nulle part », à la tête d’un « part internet » a-t-il affirmé, avant de faire la leçon à son ancien ministre : "Le président doit transmettre le sens", a-t-il estimé. "Le sentiment que j’avais, notamment par rapport à mon prédécesseur, c’est qu’il parlait tout le temps. Mais très vite j’étais moi-même amené à parler très souvent, presque chaque jour (…) parce que vous ne pouvez pas ne pas parler." Une façon de dire que la parole rare d’Emmanuel Macron est suspecte. Il a aussi décrié un Macron qui préfère « les affaires du monde » aux problèmes de son pays: "C’est tellement valorisant de s’occuper des affaires du monde ».

Peut-être l’ancien président de la République n’accepte-t-il pas de voir à l’Elysée ce « candidat venu de nulle part » qui vient en fait très précisément… de chez lui.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !