François Hollande propose une France à 14 régions | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Hollande propose une France à 14 régions
©

Douce France

François Hollande propose une France à 14 régions

Le président François Hollande envisage notamment une fusion du Centre et du Limousin avec la région Poitou-Charentes.

Le projet de réforme territoriale du gouvernement fixe à 14 le nombre de régions françaises, contre 22 actuellement, écrit François Hollande dans une tribune qui sera publiée demain dans la presse quotidienne régionale.  "Je veux croire qu'une majorité politique nette se dessinera en faveur de ce projet", explique le président qui souhaite à terme supprimer les conseils généraux. "L'objectif doit être une révision constitutionnelle prévoyant la suppression du conseil général en 2020", écrit le président. "D'ici là les élections pour le conseil départemental seront fixées le même jour que celles pour les futures grandes régions à l'automne 2015" alors qu'elles étaient prévues en mars, précise le chef de l'Etat. François Hollande a poursuivi ses consultations et ses arbitrages jusqu'à la dernière minute lundi soir.

Le président François Hollande envisage notamment une fusion du Centre et du Limousin avec la région Poitou-Charentes, écartant également une réunion de la Bretagne avec le département de Loire-Atlantique (les Pays de la Loire étant inchangés), a annoncé lundi le président du Conseil régional des Pays de la Loire, Jacques Auxiette. Lors d'un échange téléphonique, M. Auxiette a rappelé au président de la République "la demande du respect de l’unité des Pays de la Loire et le souhait quasi-unanime d’une fusion avec la Bretagne", souligne un communiqué de la région Pays de la Loire. Dans un tweet, l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, s'était prononcé "pour une fusion Pays de la Loire-Bretagne autour des métropoles Nantes et Rennes", et ce dans "l'intérêt des populations".

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !