François Hollande et Manuel Valls rencontrent la brigade de gendarmerie endeuillée de Pierrefeu-du-Var | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Hollande et Manuel Valls rencontrent la brigade de gendarmerie endeuillée de Pierrefeu-du-Var
©

Sécurité

François Hollande et Manuel Valls rencontrent la brigade de gendarmerie endeuillée de Pierrefeu-du-Var

Manuel Valls justifie par ailleurs dans une tribune son action contre les camps de Roms.

La journée est chargée pour le président et son ministre de l’Intérieur. François Hollande et Manuel Valls se rendent en effet ce mardi à Pierrefeu-du-Var pour rencontrer la brigade de gendarmerie endeuillée de la ville.

Le 17 juin, deux femmes gendarmes avaient en effet été abattues par un homme, lors d’une intervention a priori complètement normale.

Il s’agit donc de la deuxième incursion du président sur le terrain de la sécurité depuis le début du mois d’août. Le président s’était en effet rendu au CHU de Grenoble au chevet des victimes d’un braquage d’une bijouterie à l’arme de guerre.

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur justifie son action dans une tribune publiée par Libération ce mardi. Il y explique notamment qu’en matière de camps illicites, « laisser-faire ne résout rien », et que la fermeté est « nécessaire », ajoutant que le séjour des « minorités Roms d’Europe de l’Est […] ne saurait se traduire par la multiplication et l’enracinement de campements insalubres, dangereux ».

Selon lui, les réponses sont avant tout à trouver dans les pays d’origines des migrants. Il compte donc sur « l’intense coopération policière avec les autorités roumaines, mais aussi nos voisins espagnols, belges, allemands, italiens ».

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !