François Hollande en visite surprise au marché de Rungis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Hollande a entamé sa visite par la présentation générale de Rungis par le président du marché international
François Hollande a entamé sa visite par la présentation générale de Rungis par le président du marché international
©

La matinale

François Hollande en visite surprise au marché de Rungis

Le président de la République va à la rencontre des Français et des entreprises "mobilisés pendant cette période de fête".

Le président de la République a entamé aux premières heures de la matinée, ce jeudi 27 décembre, une visite surprise au Marché international de Rungis pour aller à la rencontre des Français et des entreprises "mobilisés pendant cette période de fête", a-t-on appris auprès de l'Elysée.

L'entourage de François Hollande a indiqué qu'il s’agissait d'affirmer la "volonté du président de la République d'aller au plus proche des Français, responsables d'entreprises ou employés, qui se mobilisent et travaillent pendant cette période de fête". "J'ai fait de l'année 2013 une grande bataille pour l'emploi", a déclaré le chef de l'Etat lors de sa visite. "Je devais dans cette période de fêtes dire aux Français que nous devons être tous sur le pont pour le travail et la lutte contre le chômage", a-t-il poursuivi alors que les mauvais chiffres du chômage doivent être publiés en fin de journée.

Arrivé à 4h30 François Hollande a entamé sa visite par la présentation générale de Rungis par le président du marché international, Stéphane Layani. Il était accompagné de Guillaume Garot, ministre délégué, chargé de l'agro-alimentaire, et Benoît Hamon, ministre délégué à la Consommation.


François Hollande en visite surprise à Rungis par BFMTV

 

Christian Gravel, conseiller en communication du président, a tweeté ce matin cette photo où l'on peut voir le président en blouse blanche admirer une carcasse au pavillon de la viande.

 


En mai 2008, sur la station Europe 1, François Hollande s’était ouvertement moqué de la visite de Nicolas Sarkozy à Rungis. Il avait déclaré : "Il faut éviter ce type de communication qui peut paraître outrancière", avant de poursuivre : "Se préoccuper des Français, ce n'est pas se lever nécessairement tôt le matin, c'est être capable de répondre à leurs questions".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !