François Hollande en interview au Time : "Yes we can faster" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
François Hollande en interview au Time : "Yes we can faster"
©

Born in the USA

François Hollande en interview au Time : "Yes we can faster"

Le président de la République a accordé un interview à l’hebdomadaire américain Time à quelques jours de sa visite aux Etats-Unis.

A quelques jours de sa rencontre avec le président américain Barack Obama, le 11 février prochain, le magazine Time,publie une longue interview avec François Hollande ; le président de la République fait même la une du magazine américain.

Une interview que le président français a donnée le 25 janvier 2013… quelques heures avant l’annonce officielle de sa séparation avec Valérie TrierweilerQue dit-il au Time, qui se demande sur la couverture si François Hollande "peut réparer la France" ?

Il balaye plusieurs sujets, esquivant ceux concernant sa vie privée - celle-ci "est toujours, à certains moments, un défi et elle doit être respectée", explique-t-il - notamment sur la Syrie et sa vision de la France dans le monde.

Sur la problématique syrienne, François Hollande regrette que la communauté internationale n'ait pas été "plus déterminée", en août 2012, face au régime de Bachar El-Assad. François Hollande s’exprime également sur les interventions de la France au Mali et en République centrafricaine : "Même pendant cette période difficile, je voulais montrer que la France pouvait assumer pleinement ses responsabilités sur une échelle globale, qu’elle soit humaine, financière ou, politique."

Concernant l’avenir de l'Hexagone, François Hollande dit espérer des résultats rapides grâce à son pacte de responsabilité. Au Time, il explique que c'est "l'échelle du temps que la France doit réduire". Face aux journalistes, pour illustrer son propos, le président de la République récupère alors le slogan de campagne de Barack Obama, en 2008 : "Plus que 'Yes, we can', ce devrait être 'Yes, we can faster'" ("Oui, nous pouvons plus vite"), en français dans le texte.

Enfin, sur son site, le magazine américain livre les coulisses de la session shooting, pour la photo de une, qui a eu lieu au palais de l’Elysée, le 31 janvier dernier. Le magazine explique avoir préparé quatre atmosphères différentes - un fond noir, un fond blanc et deux prises de vue à l’intérieur de l’Elysée, avec comme arrière plan le palais ; c’est finalement la première qui aura été retenue pour la couverture du magazine.

Lu sur Time

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !